marjolaine

Marjolaine

Plat salé copieux et marjolaine sont indissociables. Grâce à son potentiel aromatique multiple, elle fait partie avec le persil et la ciboulette des 3 herbes préférées au sein de nos cuisines familiales.

  1. Arôme et transformation de la marjolaine
  2. Utilisation de la marjolaine
  3. Origine et histoire de la marjolaine

Arôme et transformation de la marjolaine

L’odeur de la marjolaine est âpre et sucrée, dès que l’on frotte les feuilles entre ses doigts. Son goût intense se distingue par un bouquet aromatique âpre accompagné d’une note sucrée. La plante connue également sous le nom de marjolaine à coquilles ou marjolaine officinale de la famille des Labiacées appartient à la même espèce que l’origan. Bien qu’il existe indéniablement des similitudes en apparence – les deux aromates sont totalement opposés en goût.

L’arôme boisé et douceâtre de la marjolaine provient des huiles essentielles de camphre et de bornéol. Pour obtenir cette substance précieuse, les feuilles et les boutons de l’aromate sont récoltés en été, avant la floraison, et nettoyés avec beaucoup de précaution. Le séchage et le hachage délicats garantissent un arôme intense ; c’est pourquoi la marjolaine doit être dosée avec précaution.

Utilisation de la marjolaine

Oie rôtie farcie, plats épicés de viande hachée, soupe de pommes de terre consistante : la marjolaine est toujours un très bon choix quand il s’agit de bonne cuisine réconfortante. Sa puissance aromatique intense se déploie le mieux dans les plats de viande contenant de la volaille, du lapin, du gibier, du porc et dans les salades de cervelas et le saindoux fait maison. La saveur des saucisses est incomparable avec les mélanges d’épices qui contiennent l’ « herbe à saucisses ». Dosée avec légèreté, la marjolaine relève les plats de légumes, les gratins, les pommes de terre sautées, la soupe de tomates, les plats de haricots et de légumineuses. Fraîche ou séchée, la marjolaine est également délicieuse ajoutée à des sauces, dips, mayonnaise aux herbes, au fromage blanc délicatement brassé ou au fromage frais.

Origine et histoire de la marjolaine

La marjolaine est originaire de Chypre et de Turquie. Depuis l’Asie mineure, la plante aromatique prisée se répandit dans tout le bassin méditerranéen où elle n’était pas seulement cultivée comme épice mais également pour ses vertus médicinales. Dioscoride, un médecin romain, mentionnait déjà la marjolaine, en 50 après J-C., dans son ouvrage médical « De materia medica ». Il pensait que l’herbe avait un effet de longévité et la recommandait pour assaisonner les plats de manière saine.

Hyménée, dieu grec du mariage, portait une couronne de marjolaine – une tradition qui a perduré longtemps dans les mariages grecs. Les jeunes mariés étaient ornés de l’herbe parfumée.

Aujourd’hui, la marjolaine est importée de Hongrie et d’autres pays des Balkans. Plus de 40 variétés de l’herbe aromatique vivace sont désormais connues. Les plus courantes en Allemagne se nomment fête de la récolte, marjolaine à feuilles et marjolaine allemande. Une variété de très bonne qualité vient de Thuringe. La marjolaine portant l’appellation « qualité d’Aschersleben » est appréciée mondialement et le lien entre cette région et l’herbe aromatique est unique. On y couronne régulièrement le roi de la marjolaine – avec une couronne de marjolaine, bien sûr !

Voici comment bien mettre en valeur son arôme épicé :

  • Les huiles essentielles contenues dans l’herbe aromatique s’évaporent rapidement lorsqu’on les chauffe, il faut donc l’ajouter peu avant la fin de la cuisson.
  • Les herbes séchées doivent être dosées avec parcimonie pour éviter que leur goût ne domine.
Notre conseil :

Les fleurs de marjolaine ont également un arôme délicieusement épicé. Ajoutées à du gros sel, on obtient un sel aux fleurs de marjolaine décoratif et aromatique.

Produits FUCHS